Psychosomatique à Paris 16 et Metzeral


Odile Speth-Lepetitcolin, psychosomaticienne proche de l'Institut de Psychosomatique de Paris (IPSO-Pierre Marty), exerce à Paris 16ème et à Metzeral, dans la vallée de Munster (Haut Rhin), à 25 km de Colmar. Elle vous propose une psychothérapie pour vous aider à faire face à une maladie somatique.
 
Sans doute vous posez-vous un certain nombre de questions concernant la psychosomatique, et vous avez bien raison.

Je suis malade. Ce n'est pas dans ma tête que ça se passe, j'ai de réels symptômes physiques.
La psychosomatique ne remet en aucun cas en cause les symptômes somatiques du malade. Elle reconnaît la maladie, qui est bien réelle et nécessite des soins médicaux adaptés. Cependant, si vous êtes tombé malade, ce n'est pas par hasard. Lorsque nous fonctionnons plutôt bien psychiquement, notre corps se porte bien. Mais si nous ne parvenons plus, pour une raison ou une autre, à bien fonctionner au niveau psychique, ce qui n'aura pas pu être traité psychiquement va passer dans le corps et nous allons somatiser de façon plus ou moins grave selon le niveau de désorganisation de notre psyché. La psychothérapie menée par un psychosomaticien vise à rétablir un niveau de fonctionnement psychique satisfaisant pour préserver le corps de la maladie. Il est ainsi possible de guérir certaines maladies à crises ou de ralentir la progression de maladies graves. Il demeure toutefois indispensable de suivre scrupuleusement les prescriptions médicales et de ne jamais interrompre un traitement médicamenteux sans avis médical.
 
Quelles sont les maladies psychosomatiques ?
Il n'existe pas de maladies psychosomatiques à proprement parler, mais plutôt des malades psychosomatiques. Cela signifie que ce n'est pas la maladie en tant que telle qui est au coeur de l'intérêt du travail thérapeutique du psychosomaticien mais le malade lui-même. En effet, la maladie intéresse le médecin qui la traite comme il se doit. Le thérapeute psychosomaticien cherche à aider le patient à se réorganiser psychiquement afin de récupérer un meilleur niveau de fonctionnement psychique censé le préserver de la maladie. Aussi distingue-t-on deux types de maladies : les maladies à crises, réversibles, et les maladies graves, évolutives.
Parmi les maladies à crises, nous pouvons citer : les migraines, les allergies (asthme, eczéma), un grand nombre de maladies dermatologiques (psoriasis, pelade, etc.), les douleurs (fibromyalgie et autres douleurs), l'épilepsie, etc.
La liste des maladies graves n'est pas exhaustive : cancer, recto-colite hémorragique, maladie de Crohn, sclérose en plaques, mucoviscidose, etc.
 
Comment une psychothérapie peut-elle me guérir de ma maladie ?
Ce n'est pas la psychothérapie qui va vous guérir de votre maladie. Le travail psychothérapeutique vise à vous aider à rétablir une fluidité de fonctionnement psychique là où elle a été perdue. C'est parce qu'à un moment de votre vie vous n'avez plus été en mesure de traiter psychiquement un traumatisme ou un conflit intra-psychique que la somatisation est apparue. Donc en remédiant à cette faillite momentanée du fonctionnement psychique, il est possible d'enrayer la progression de la maladie, dans le meilleur des cas de la stopper, au moins de la ralentir. Ce travail de psychothérapie permet secondairement d'apporter un soulagement à la dépression qui peut être induite par le diagnostic de la maladie.
 
Si vous êtes confronté à une maladie, chronique ou évolutive, et si vous souhaitez vous sentir mieux, contactez-moi, je vous recevrai à Paris ou à Metzeral.